Avant l' Anesthésie

Toute intervention nécessite une consultation d’anesthésie pour évaluer votre état de santé (cardiovasculaire, pulmonaire, neurologique, endocrinien , rénal…) mais aussi les risques liés à un problème allergique, une interférence médicamenteuse ou une transfusion. Tout cela sera analysé en fonction du type d’intervention que vous allez subir. Puis le type d’anesthésie (générale, loco-régionale, locale) sera décidé avec vous;

LE CONTRÔLE ET L' ENTRETIEN


Pour éviter des annulations d’interventions le jour de l’hospitalisation, différents examens seront demandés en ville dont les résultats doivent être connus au plus tôt par l’anesthésiste..

Il est indispensable d’arrêter, de remplacer ou de diminuer la posologie, de certains médicaments avant l’hospitalisation, voire pour une autotransfusion si celle-ci est prescrite. Certains ne doivent pas être arrêtés. (voir « prise en compte de vos médicaments »)

Attention, il faut aussi éviter aussi toute injection intra musculaire. Tout cela doit être fait uniquement sous le contrôle de votre médecin traitant. Votre traitement ne sera repris après l’intervention qu’avec l’accord des médecins du service. En effet, les anticoagulants, les antalgiques (anti-douleur)... prescrits en postopératoire peuvent voir leur action potentialisée de manière dangereuse par votre traitement personnel.

Ces règles de précaution, appliquées strictement, contribuent de manière significatice au bon déroulement de l'intervention/

PRÉVENTION DES RISQUES

La chirurgie orthopédique, par le matériel posé (prothèse, ostéosynthèse, ligaments...), les gestes comme les arthroscopies, mais aussi les ablations de matériel, est exposée à quelques risques qu'il n'est pas inutile de rappeler bien que leur prise en compte soit bien évidemment intégrée depuis fort longtemps dans les protocoles.

    A L' INFECTION

Pour diminuer le risque infectieux :
 Avant l’intervention :
• Faire un bilan dentaire (si vous avez besoin d’un traitement, celui ci doit être terminé avant l’intervention, voir avant de commencer l’Autotransfusion si elle est prescrite).
• Faire un prélèvement nasal à la recherche de staphylocoque pathogène pour un traitement éventuel
• Faire un examen bactériologique des urines (si l’examen se révélait positif, contactez votre médecin traitant).
• Traiter si besoin toute lésion cutanée, surtout si elle est proche de la future cicatrice.

*Pendant l’intervention :  
vous aurez des antibiotiques (l ’antibioprophylaxie est recommandée par la Société Française d’Anesthésie et de Réanimation en chirurgie orthopédique et traumatologique adaptée à l’intervention et à votre cas.

*enfin, après la sortie,
il ne faut plus jamais négliger une infection. Contacter rapidement votre médecin traitant qui sera seul juge pour vous donner un traitement ciblé. 


*





B) LA PHLÉBITE:

 Toute chirurgie orthopédique, surtout du membre inférieur, peut entraîner des phlébites (dont la complication majeure est l’embolie pulmonaire)

Pour diminuer au maximum le risque il est important de:
signaler vos antécédents personnels (mais aussi familiaux) de phlébite. Un doppler récent, voir d’un bilan de coagulation, peuvent modifier la thérapeutique préventive post opératoire.
porter des bas de contention ou des chaussettes (force 2) dés le premier lever post opératoire et cela pendant au moins 1 mois. Dans le service, demandez aux Personnels Soignants de vous aider pour les mettre. Ils peuvent être enlevés le soir.
• faire une thromboprophylaxie par anticoagulants. Il seront choisis en fonction du risque et pour une durée variable. Il est possible qu’un relai soit fait par une autre molécule lors de la sortie du service, car certaines n’ont pas d’indication en ville. Comme tout médicament efficace, ils ont des effets secondaires (hématome, saignement..).
L’équipe anesthésique choisira celui qui lui semble être le mieux adapté à votre cas.
• d’avoir une mobilisation rapide. Il est évident qu’un lever précoce, si la chirurgie le permet, avec une reprise rapide de la marche est indispensable.
• pour améliorer le retour veineux, il est indispensable d’avoir toujours les pieds du lit surélevés pendant 1 à 2 mois. De même la position assise en ‘transat’ avec les pieds surélevés est préférable à celle que vous auriez sur une chaise.
bien s’hydrater en post opératoire par la perfusion au début puis par la boisson dés la reprise du transit (si le médecin vous l’autorise). 

.

C) L' HÉMORRAGIE :

Votre intervention peut être hémorragique.
Pour augmenter le taux d’hémoglobine il faut prendre du fer (sauf contre-indication) soit en comprimé soit alimentaire (lentilles, poids chiches, épinards, boudin noir, sirop de betterave...). Vous augmenterez ainsi votre réserve sanguine.

Il est donc indispensable d’évaluer votre réserve sanguine pour la comparer à l’hémorragie moyenne dans notre service pour ce type d’intervention. Cela permet de proposer la meilleure technique d’épargne sanguine et ainsi diminuer au maximum le risque de transfusion homologue. C’est pour cela que nous demandons un bilan sanguin préopératoire comprenant une numération et un bilan rénal pour la consultation.
En fonction de celui- ci, une autotransfusion programmée, ou un traitement par Erythropoïétine, voire les deux associés seront prescrits. Si le bilan est excellent rien ne sera donné.
Dans tous les cas, toutes les techniques actuelles d’économie de sang seront utilisées dans le service en pendant et après l’intervention, sauf contre-indication (hypotension contrôlée, hémodilution, récupération per et post opératoire, traitement médical pour diminuer le saignement, favoriser l’érythropoïèse). Nous attirons par ailleurs votre attention sur le fait que le don de sang dirigé (non anonyme) est interdit en France. 

INFORMATIONS DES PATIENTS

SUR L'ANESTHÉSIE

Télécharger

Notice d'information publiée par la SFAR

SUR L'ANALGÉSIE PÉRI OPÉRATOIRE

Télécharger

Notice d'information éditée par le Comité Douleur de la SFAR

SUR LES TRANSFUSIONS SANGUINES

Télécharger

Groupe de Recherche de L' IML

soigner, enseigner, chercher

Hôpital Sainte Marguerite
AP-HM Hôpitaux Sud
270, Bd Sainte Marguerite
Pavillons 6, 7,  8
13006 MARSEILLE (France)

Contacts et accès à l' IML

Plan du site


FAIRE UN DON POUR L'IML

RECEVOIR NOS NEWS


CONNECTONS-NOUS